Vous êtes ici: Accueil > Complexe muséalLe musée “Tudor Ciortea”

muzeul_tudor_ciortea_primascoalaromaneasca_01

Fils de Brasov, né en 1903 dans une famille d’intellectuels, Tudor Ciortea ne pouvait pas suivre un autre chemin. Il commence ses études musicales dans son pays, à CIuj, ensuite il va à Bruxelles, Paris et dans grandes villes du monde. Ses maîtres sont Maurice Imbert, Paul Dukakis, Constantin Brâiloiu, et parmi ses collègues on trouve Gh. Dima, Rudolf Lassel, Paul Richter. Il remplit quelques fonctions dans des institutions importantes (Le Ministère des Affaires Etrangères, Le Conservatoire de Bucarest, L’Union des Compositeurs). Il écrit des études et des articles dans „Muzica” (La Musique), „La Revue des Fondations pour Littérature et Art” etc. On lui concède des prix, des ordres et des médailles, il compose de la musique symphonique, de la musique chorale et vocale, mais pardessus tout il est considéré le fondateur de l’enseignement musical de chambre en Roumanie. L’espace qui lui est destiné dans ce complexe du musée consiste d’une pièce de grandes dimensions compartimentée en trois alvéoles. Dans un des compartiments latéraux, l’attention est attirée par un objet très précieux, une axe de contre-poupée, à ce qu’il paraît il n’y en a que dix connues dans le monde. Il y a aussi une litographie de l’opéra Oedip. un des cinq exemplaires originaux restés. Une collection de manuscrits donnés au musée par Vera Proca Ciortea et quelques portraits à l’huile réalisés par Ion Sibianu s’ajoutent à ces pièces précieuses. Les livres ne manquent pas, dispersés sur des étagères dans toute la chambre, non plus les icônes sur verre du XVIII-ième siècle, spécifiques au quartier Schei.

TOUR VIRTUEL
vr
PRÉSENTATION
upporté par
Logo-Rotary-Kronsadt